Vicomté d'Escorailles


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'architecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'architecture   Mar 3 Juil - 16:19

L'église Saint-Sébastien (chiesa di San Sebastiano ou même Tempio di San Sebastiano) est un des édifices religieux de la ville de Mantoue, construit sur un projet de Leon Battista Alberti et situé non loin du Palais du Te.

La construction a commencé en 1460, une décennie avant la réalisation d'une autre construction albertienne à Mantoue : la basilique Saint-André de Mantoue.

Le plan est à croix grecque sur un haut stylobate accessible par un escalier à deux rampes et est souvent nommé Temple Saint-Sébastien, comme le temple Malatesta de Rimini, du même architecte, avec le même arc inscrit dans la façade.





La chapelle des Pazzi (en italien : Cappella Pazzi) est une chapelle située dans le premier cloître de la basilique Santa Croce à Florence en Italie, chef-d'œuvre architectural de la Renaissance de Filippo Brunelleschi.

Histoire

Bien que les fonds de la chapelle aient été assemblés en 1429 par Andrea Pazzi (1372-1445), chef de la famille Pazzi, dont la richesse venait juste derrière celle des Médicis, la construction de l'édifice n'a commencé que vers 1441, puis la mort de Brunelleschi en 1446 voit le chantier repris par ses assistants Giuliano da Maiano, Luca della Robbia, Donatello, Salvi d'Andrea, et Michelozzo, qui poursuivent les travaux jusqu'en 1478, année qui clôt les travaux suite aux conséquences de la conjuration des Pazzi qui, les ayant opposés aux Médicis, les bannirent vaincus de la ville. La chapelle resta en l'état et est restée vide depuis.
Destination

L'édifice était destiné à l'enseignement des moines et autres desseins religieux. Cependant, l'arrière-pensée de la famille Pazzi était probablement de mettre leur marque sur la ville de Florence afin de montrer leur richesse et leur pouvoir à l'époque de la Renaissance italienne. Le fait que la ville soit en guerre avec une ville voisine à l'époque et que la famille possédait les fonds nécessaires pour la construction de cette chapelle montre l'importance de la famille Pazzi parmi le peuple de Florence.
Architecture

Concernant le travail de Filippo Brunelleschi, il semble maintenant qu'il était probablement responsable du plan, qui est basé sur des formes géométriques simples, le carré et le cercle1, mais pas pour l'exécution de l'édifice et les détails. Une façade qu'il avait commencé, et dont on peut voir aujourd'hui seulement le registre inférieur, a été partiellement transformée par l'ajout d'un porche. La principale source d'inspiration pour cet édifice était le monastère dominicain de Santa Maria Novella à Florence.

La taille de la chapelle a été prédéterminée par des murs existants, malgré cela le bâtiment nous donne un aperçu des ambitions des architectes de la Renaissance dans leur lutte pour apporter une cohérence au langage architectural des colonnes, des pilastres, des arcs et des voûtes. Les éléments architecturaux de l'intérieur sont tous en pietra serena.

L'entrée se fait par la cupoletta, un portique ouvert (inachevé, sans fronton) soutenu par six colonnes corinthiennes et un arc central à plein-cintre, avec un coupole décorée de bleu.

La chapelle proprement dite comporte un atrium à voûte à berceau ornée de caissons et de rosaces des douze apôtres, une coupole hémisphérique s'ouvre en son centre, dont les écoinçons sont décorés également de médaillons en terracotta invetriata de Luca della Robbia, ici les quatre évangélistes du tétramorphe.

Des médaillons de Luca della Robbia, les bustes des douze Apôtres, en faïence blanche sur fond bleu ciel, ornent les fenêtres et les cadres. Les quatre pendentifs représentant les quatre Évangélistes, qui bordent la coupole centrale, et le lanternon, sont attribués à Brunelleschi.

La sacristie (la scarsella ) comporte une coupole à voûte astronomique peinte comme celle de la vieille sacristie de la basilique San Lorenzo de Florence des Médicis et est due probablement au même peintre Giuliano Pesello conseillé par l'astronome Paolo Toscanelli.

Revenir en haut Aller en bas
 
L'architecture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Journal]Architecture de l'Aventure.
» Recherche un livre sur l'architecture
» [Projet] Mod arabe et architecture marocaine
» Comment comprendre le Forum Nain: ici architecture!
» L'architecture 2D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vicomté d'Escorailles :: Livre sur Grandes Découverte au Moyen age-
Sauter vers: